L’année liturgique expliquée à ma fille : 13 – La Toussaint

Voici une belle fête (dont j’avais déjà parlé un peu plus sérieusement en ces pages) à expliquer à #babygirl.

Il y a tellement de gens qui font une tête d’enterrement à la Toussaint que je ne veux pas que ma fille confonde tout. Cette fête est celle de notre espérance eschatologique, alors ne nous la laissons pas voler ! C’est pas le moment de déprimer, que nénit ma foi !

« Ma grande fille, tu vas voir, aujourd’hui, ma chérie, le prêtre qui va célébrer la messe, il va être habillé en doré (ou en blanc), comme pour toutes les fêtes joyeuses (Noël, Pâques…). C’est parce qu’il s’agit d’une fête céleste !

« La Toussaint, c’est big « surprise party » au paradis !

« En temps normal on fait la fête d’un saint le jour anniversaire de sa mort, sauf quelques exceptions comme par exemple pour les papes que l’on fête le jour de leur intronisation pontificales, Jean-Baptistes que l’on fête à la fois à sa nativité (le 24 juin) et à sa mort (le 29 aôut) et la Sainte Vièrge pour laquelle on fête, sa conception (le 8 décembre), sa nativité (le 8 septembre) et son assomption (le 15 août).

« Du coup, comme il y en a beaucoup (je veux dire des saints et des bienheureux), il y a de quoi faire des fêtes pour un peu tout le monde un peu tous les jours.

« Mais, au-delà de tous ces saints et bienheureux fêtés par l’Eglise catholique, il y a tout plein de gens qui ont aimé Dieu et qui ont été gentil avec les gens autour d’eux… ils sont peut-être aussi au paradis avec Dieu, avec Jésus et toute la Sainte Famille, avec tous ses amis de l’époque… Alors, même s’ils ont eu une vie tranquilou-bilou dans leur coin sans se faire remarquer, Dieu, lui il sait qu’ils sont ses amis et il les a invité à venir au Paradis avec lui.

« Il y a un truc que les catholiques aiment par dessus tout : c’est faire la fête ! Jésus il est venu sur terre pour que l’on soit tout rempli de joie. Alors on s’est dit « mince ! Y a sans doute, là haut dans le ciel, tous plein de saints qu’on ne connaît pas… ça fait plein d’occasions de fêtes qu’on loupe… »

« Alors pour être sur de ne pas louper une occasion d’être tout rempli de joie, on a fait une fête pour tous les saints et bienheureux du Paradais ! Tous, ceux qu’on connaît, ceux qu’on connaît pas… ceux qu’on aime bien, ceux qu’on a un peu oublié…

« Il y a au paradis « une foule immense que personne ne pourrait compter » (Ap 7, 9) ; penser à tout ce petit monde qui fait la fête tous les jours avec Jésus, c’est aussi une occasion de penser aussi au Jardin où il y avait l’Arbre de Vie et à la promesse de Jésus que nous le retrouverons à la fin de l’histoire…

« Ca tombe bien que l’on y pense justement maintenant, car on arrive bientôt à la fin de l’année… »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :