Savoir laisser l’Esprit Saint faire son travail au Synode

De nombreux commentaires ont fait suite à la publication, lundi 13 octobre, d’un document de travail rédigé à la mi-parcours de la première session du synode.

Je ne vais pas les reprendre ; certains pensent qu’il y a une ouverture vers une reconnaissance de telle ou telle situation, certains s’en réjouissent, d’autres s’en étonnent (pour ne pas dire plus…)

De la part de média non catholique, de telles interprétations seraient compréhensibles… mais pas de la part de fidèles !

Non le synode n’est pas une réunion du bureau politique d’une organisation syndicale où l’enjeu serait de faire émerger une nouvelle ligne stratégique. Non, il ne s’agit pas de faire triompher ses propres idées, d’un clan contre un autre… nous ne sommes pas non plus à une assemblée d’un parti politique où différentes factions s’affronteraient pour imposer leurs vues à l’ensemble comme s’il s’agissait de définir un programme commun… non, il s’agit de laisser le Saint Esprit guider les pères synodaux et le Saint Père pour qu’ils guident l’Eglise et qu’elle soit toujours un signe visible de l’amour de Dieu.

Si certains principes de la Doctrine de l’Église, si certaines formulation du Catéchisme de l’Église Catholique me choquent, je n’ai pas à faire mon précieux et me lancer dans d’interminables diatribes pour « convaincre » je ne sais qui qu’il faut réécrire tout ça (quand ce n’est pas la Bible elle-même), je n’ai pas à agiter des campagnes de lobbying pour agiter une je ne sais quelle « opinion publique »… Si la parole du magistère me gratte quelque part, que ce soit pour moi une occasion de prière… que ce soit pour moi l’occasion de me demander ce que le Seigneur veut me dire, à moi qui sait être Son ami. Dans ces cas-là, que je me laisse toucher par Sa douceur pour recevoir l’enseignement de Son Église comme un cadeau qui m’est donné pour marcher à Sa suite… Que l’enseignement de l’Église, tout particulièrement là où il me dérange, soit pour moi une occasion de conversion et de plus grand amour. Que ma prière se fasse obéissance, que je sois réceptif à comprendre ce qui me semble si difficile à comprendre…

Et plutôt que de me lancer dans des paris sur l’issue du Synode, plutôt que d’espérer que telle ou telle de mes idées soit reprise par le Pape, je veux modestement continuer à prier, comme chaque jour depuis l’ouverture du Synode, pour que tous les participants soient à l’écoute de l’Esprit Saint ouvrent grand leur cœur au Verbe éternel.

Seigneur, fait que nous nous laissions toucher par Ta divine volonté : « que ce ne soit pas ma volonté mais la tienne qui s’accomplisse » (Lc 22, 42)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :