A qui profite la loi (Taubira) ?

Il me semble que tous les arguments ont déjà été donnés par les opposant au projet de loi visant à ouvrir le mariage aux personnes de même sexe pour montrer qu’il ne s’agit pas de leur part d’un refus de la reconnaissance de l’amour que deux personnes peuvent se porter, mais bien un refus de la modification de la filiation pour deux principales raisons :

a) La psychologie aurait montré qu’un enfant a besoin de référents masculin et féminin pour se construire dans les meilleurs conditions

b) Le projet de loi impliquera nécessairement (voir la jurisprudence européenne) le droit à l’IAD pour les couples de lesbiennes et tôt où tard le droit à la GPA pour les couples gay.

Comme illustration de ces arguments maintes fois détaillés, je n’en cite qu’un aujourd’hui, celui d’Henri Guaino repris sur youtube ici.

L’ouverture de l’IAD (et de la GPA) ouvre la porte à une rupture de nos institutions à ces procédés qui ne seront plus gérés comme des « exceptions » thérapeutiques mais comme de nouveaux « standards ». Pour les couple homosexuels, mais, par voie de conséquences pour les couples hétérosexuels qui pourront y voir là de nombreux avantages, en particulier sur la qualité du produit livré (euh… pardon, de l’enfant ainsi conçu).

Un marché particulièrement prometteur s’ouvre pour les laboratoires, qui vont ainsi avoir accès à un marché très solvable (en raison du volume du marché ainsi ouvert et de l’enjeu pour le client d’avoir un bébé « haut de gamme »). Ce marché, outre le volume de chiffre d’affaire « direct » qu’il permet d’espérer représente également une fabuleuse solvabilisation pour produire et disposer de cellules souches embryonnaires.

En effet, pour produire un beau bébé haut de gamme, ne sera-t-il pas nécessaire de manipuler de nombreuses gamètes, des chromosomes peut-être aussi ?

Le marché (libéral) du bébé haut de gamme va permettre de financer de beaux laboratoires tout neuf et, en plus, l’industrie pharmaceutique disposera de tout plein de fétus « défectueux » ou pas assez haut de gamme pour être placés sur le marché ; elle pourra alors librement les recycler…

Cela n’est pas pour tout de suite, mais l’industrie pharmaceutique sait depuis longtemps qu’il faut être patient pour sortir une nouvelle molécule… on considère souvent qu’il faut 10 années avant l’AMM.

De là à penser que ceux qui ont le plus à gagner ne sont pas ceux qu’on crois et que le soit-disant « lobby-gay » est manipulé par un lobby autrement plus puissant, celui de l’industrie pharmaceutique, il n’y a qu’un pas.

… mais tout cela ne sont que des suppositions.

Publicités

3 Commentaires

  1. Un point de vue interessant et surtout effrayant o_O

  2. L’individualisme forcené ou le contraire de l’humain….

  3. Bonsoir,

    Etant partisan du mariage, il ne vous étonnera pas que je ne serai pas d’accord avec vous sur la majeure partie du texte ! Majeure car j’ai un accord avec vous sur la fin.

    Premièrement, non, rien n’est démontré en psychologie sur la base de référent masculins et féminins. Ces familles existent déjà depuis longtemps, les enfants vont très bien. Et tôt ou tard vous vous apercevrez, hormis les plus mauvaises fois d’entre vous.

    Deuxièmement, c’est un angle du vue biaisée selon moi (tentée d’une homophobie motivée par l’ignorance je pense) que de penser que l’égalité est placée entre les couples de Lesbiennes et les couples homosexuels. Il s’agit selon moi de penser en couple procréatif / couple non procréatif. Dans le cas d’un couple de lesbiennes, l’une des deux, (voire les deux !) sont capables de porter un enfant. C’est le cas similaire d’un couple hétérosexuel dont l’homme est stérile.

    Dans le cas d’un couple d’hommes, aucun ne peut porter d’enfant. C’est le cas ou la femme du couple serait stérile ou bien les deux. Or, dans ce dernier cas, la GPA n’est toujours pas permise.

    Je me permets de rappeler de plus qu’en Europe l’Espagne qui a légalisé le mariage homosexuel depuis 8 ans n’a toujours pas autorisé la GPA. Je rappelle également que nombreux sont les pays qui autorisent déjà la GPA sans avoir légalisé le mariage homosexuel. Prenons l’exemple de l’Inde avec le traitement que l’on sait des femmes pauvres et qui interdit aux couples homosexuels d’y avoir recours.

    Et si jamais la commission/ le parlement pousse le bouchon, peut-être enfin nous rejoindrez vous pour abattre ces libéraux économiques et exigerez une véritable Europe Sociale ^_^ ?
    Ainsi si l’industrie médicale souhaite vraiment le faire, elle n’a pas besoin des couples homosexuels pour y parvenir. J’en viens à mon point d’accord. Le capitalisme ne supporte pas le défaut. En revanche, capitalisme adore la concentration des capitaux. Et quand votre mouvement parle d’usine à bébé, il n’imagine pas encore les putasseries dont est capable capitaliste. Mais pour cela, il faut abattre le capitalisme.

    (J’espère avoir été courtois, votre contribution l’était et je ne voudrais pas être injuste. C’est en tout cas ce que je pense sur le sujet. Bien à vous.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :